fbpx

Mettre à jour et bien entretenir son site web en 5 étapes

Comment mettre a jour et bien entretenir son site web | Collectif.huge

La période actuelle nous force à prendre du recul sur notre activité. Il est toujours délicat de devoir arrêter son business, mais cela nous oblige à revoir nos méthodes, notre stratégie et préparer avec nos équipes l’avenir de notre entreprise.

Nous recevons de nombreux appels durant cette période difficile. Le point commun de vos demandes : l’action ! Lançons nous, agissons il faut sauver la boite. Vous cherchez des solutions pour capter l’attention, développer un nouveau trafic, rassurer votre clientèle… Cet état d’esprit positif et combatif nous pousse en tant que communicant, à vous apporter des pistes de travail pour concrétiser ces intentions.

Dites nous, cela fait combien de temps que vous n’avez pas mis à jour sur votre site web ?

Vous ne voulez pas rester statique face au défi qui s’engage et cela passe forcement par un entretien de votre principale vitrine en ligne : votre site web. C’est parti, voyons ensemble et en moins de 10 min comment améliorer et exécuter la refonte de votre site web. Cette méthode complète (design, contenu, technique) vous aidera à passer un cap dans les performances de votre site, que vous le fassiez seul ou avec l’aide d’un professionnel.

ETAPE 01

Analyser votre site et savoir quand il faut prévoir une refonte et/ou une amélioration 

Il faut passer à l’action, ok j’ai compris, mais où en est mon site web ? Retravailler son site web demande d’y consacrer du temps, une ressource qu’il faut chérir quand on est un entrepreneur. 

Vous devez pouvoir chaque semaine consacrer au moins une à deux heures de votre temps à améliorer votre outil de travail. D’autant plus si votre site web est votre « unique » moyen de vous faire connaitre ou de vendre vos produits/services. Si cela fait un bon moment que vous n’avez pas mis à jour votre site, posez vous les bonnes questions :

  • Mon trafic est en baisse, mes ventes ont chuté ? 
  • J’ai moins de retours de mes utilisateurs, pire les avis sur la navigation et la praticité du site sont mauvais ?
  • J’ai fait évoluer mon offre, ma stratégie, mon identité visuelle ? 

La réponse à l’une de ces questions est positive, il est bien temps de préparer une refonte de votre site web. Débutons par l’audit de votre site web, il doit se formaliser en deux parties, les performances internes (le design, le contenu, la technique) et votre positionnement par rapport à vos concurrents. Il serait trop long de détailler tous les éléments de contrôle que vous pouvez effectuer, nous allons donc nous concentrer sur des éléments auxquels vous allez pouvoir agir rapidement.

01.

Analyser les statistiques de votre site

Pour cela deux outils 📉 : Google Analytics et Google Search Console. Le premier est un classique que vous connaissez tous, il vous permet d’obtenir des informations sur les données d’acquisition, basées sur vos utilisateurs avant qu’ils n’arrivent sur vote site (âge, sexe et intérêts), mais aussi des données de comportement, basées sur la visite des internautes sur votre site web (temps passé sur le site, nombre de pages vues, sources d’acquisition).

Pour aller plus loin dans l’analyse, vous pouvez compléter vos informations grâce au Google Search Console. C’est un outil permettant d’analyser et d’optimiser les performances d’un site internet dans la recherche Google. Il propose de nombreuses fonctionnalités et rapports rendant compte de l’état de l’indexation, du trafic et autres critères significatifs liés au SEO. En résumé vous pourrez sur cet outil analyser l’état de référencement de votre site, son positionnement sur certains mots clés, le nombre de clics et d’impressions sur une période donnée et avoir une idée de l’indexation des différentes pages de votre site… 

Toutes ces données vont vous permettre de mettre le doigt sur les blocages, freins de votre site. Bien sur ce travail d’analyse doit se poursuivre sur la qualité de votre contenu : parlez vous à votre audience, traitez vous des sujets qui touchent votre expertise, répondez vous aux problèmes, questionnements de votre audience. Le contenu est la clé de la réussite. Si vous voulez tester de manière complète votre SEO, allez sur le site Semrush.

02.

Améliorer la vitesse de votre site

Enfin vous pouvez vous concentrez sur l’analyse plus technique de votre site. Là aussi de nombreux facteurs rentrent en jeu et l’un d’eux doit être une priorité à vos yeux : la vitesse 🚀.

Nous vous recommandons d’utiliser deux outils d’analyse très utiles pour cibler les points noirs de votre site : Page Speed de Google et Pingdom Tools. Pensez qu’un site léger, rapide à plus de chances d’être mieux classé par les moteurs de recherche. Pour votre culture : En 2017, Google annonce que plus de 50% des utilisateurs choisissent de fermer l’onglet d’une page qui ne se charge pas complètement au bout de 3 secondes. La même année, le taux d’accès à internet sur mobile était en passe de dépasser le visionnage sur ordinateur.

03.

Inspecter le site de vos concurrents

Maintenant que vous êtes au fait, des problèmes et opportunités de développement sur votre site, il est temps de jeter un oeil à la concurrence. 🔦 Prenez le temps d’inspecter les sites web de vos concurrents, des leaders de votre secteur ou encore des sites sur lesquels vous appréciez naviguer. Il est utile de notez comment ces acteurs ont construit leur expérience de navigation, comment ils utilisent leurs boutons d’appel à l’action (CTA), quelles sont les thématiques et mots clés récurrents…

Pour obtenir une vision plus précise des requêtes, tendances actuelles et vous permettre de mieux orienter vos contenus et mots clés, il existe là aussi plusieurs outils. Voici deux outils pour vous aider à analyser vos concurrents et les tendances du marché : Spyfu et Google Keyword Planner.

La citation suivante résume bien ce chapitre, il vous faut comprendre qui sont vos clients et ce qui veulent par dessus tout. Cela va garantir une bonne optimisation de votre site web.

.
.

🙌 En tant que marketeurs, nous devrions faire évoluer notre mantra de « toujours attirer de nouveaux clients » vers « toujours aider nos clients ».

Jonathan Linster, LinkedIn

ETAPE 02

Réfléchissez à votre architecture de site : l’arborescence

01.

L’arborescence c’est quoi ?

L’arborescence présente l’ensemble de vos pages et comment vos pages sont connectées les unes aux autres 🕸. Vous devez poser simplement l’organisation de l’ensemble de vos contenus. Après quoi il vous faudra réfléchir aux parcours des utilisateurs. C’est une étape clé avant de se lancer dans la refonte du design ou la création de contenu. Souvent négligée, ce sont les fondations de votre site. 

02.

Comment faire, dans la pratique ?

Si un visiteur arrive sur une page, après une simple recherche Google et qu’il se lance à la recherche d’un produit précis, pourra-t-il accéder facilement à la page en question 😨 ? C’est dans ce contexte qu’il vous faut modéliser différents parcours utilisateurs pour les amener au contenu le plus utile à leur recherche. Sachez que si le maillage interne de votre site permet de faciliter la navigation, cela vous donnera de nombreux points auprès de google (traduction = une amélioration dans les résultats de recherche). Petit rappel des questions à se poser avant d’effectuer vos scénarios : 

  • Comment est-il arrivé sur votre site ? (en tapant votre url, recherche précise sur google, clique sur une publication depuis les réseaux sociaux…)
  • Quel type de visiteur est-il (âge, niveau de maitrise du web..)
  • Quel objectif peux t-il avoir ? (achat d’un produit, en savoir plus sur votre société, vos tarifs, connaitre vos références…)
  • Sur qu’elle page va t-il atterrir ? (accueil, article, à propos, produits..)

Votre arborescence peut se monter sur un simple power point au départ, mais vous pourrez progressivement utiliser des outils pour approfondir vos idées. Connaissez vous Cacoo ? C’est un outil très facile d’usage pour créer vos schémas.

ETAPE 03

Elaborez votre ligne graphique et inspirez vous des tendances du web design

01.

Ne reniez pas votre identité visuelle

Passons aux choses sérieuses (c’est un graphiste qui écrit ces mots) ! Il faut s’attaquer au web design de votre site et à son identité graphique, c’est ce qui va sublimer l’expérience de navigation.

En premier lieu, il faut suivre les codes de votre identité visuelle 🖍. La charte graphique de votre marque vous a permis d’identifier les codes et usages de votre marque en fonction des supports d’utilisation. Vous avez donc connaissance des marqueurs clés qu’il vous faut appliquer pour le design de votre site… Je parle chinois ? Alors on repart sur l’article, créer son branding ! Si vous êtes toujours avec là, vous comprenez donc que votre site doit reprendre les éléments clés de votre identité visuelle. La palette de couleurs, le logotype, les typographies… Mais il y a aussi certains codes à respecter pour améliorer son web design 👇🏼. 

02.

Restez simple, propre et cohérent

On évite les 40 typos différentes, le patchwork de photos, les navigations expérimentales 🤯 (surtout si on n’a pas bien réfléchi au parcours utilisateur), les pop-ups intempestives, les boutons grossiers et surtout ont bannis toutes sortes d’animations qui n’auraient pas un sens/rôle précis dans l’expérience utilisateur souhaitée. 

03.

Inspirez vous des meilleurs

Arrêtez de regarder vos seuls concurrents car pour la plupart ils ne sont pas la référence en la matière. Par contre inspirez vous des meilleurs sites de la planète 🌎. Vous pouvez à travers des plateformes comme Behance, Awwwards, FWA, avoir accès aux derniers sites primés par les membres de la profession. Ce n’est pas la garantie de voir uniquement des chefs-d’oeuvre mais vous pourrez découvrir de nouvelles approches en matière de navigation, de micros animations, d’expérience utilisateur, d’organisation de contenus… Voyez ces sites comme le panel des films récompensés à Cannes, César. On ne se rappel pas forcement de la dernière palme d’or ou du meilleur film mais dans la liste des nominés, de nombreux auront marqué l’histoire du cinéma et on ne peut qu’apprécier et essayer de tendre vers cette direction.

04.

Affirmez votre identité

Il faut s’inspirer c’est évident, mais il faut surtout s’affirmer 🌈. Il n’y a rien de pire que de tomber sur un site « solocal ». Un template unique pour un ensemble de métiers, sérieusement ? Sortons de ces clichés et engageons nous vers un site affirmé qui vous ressemble. Si dans votre promesse de marque vous prônez la simplicité, votre site doit coller à cette promesse, de l’organisation des contenus à l’ambiance générale de votre site.

05.

Soyez responsive friendly

Cela semble évident aujourd’hui… Si votre site ne peut se lire sur mobile actuellement 📱, vous stoppez la lecture de cet article pour mettre ce point en top de vos priorités. C’est une norme obligatoire à ce jour pour assurer un trafic et une bonne expérience utilisateur. Votre site doit être lisible, mais l’expérience mobile doit également être réfléchit pour encourager l’utilisateur à rester sur votre site et à prendre plaisir à naviguer entre les différentes pages. 

Faites attention à certains effets de survol, qui ne pourront pas s’appliquer facilement lors d’une lecture mobile. Penser à l’usage des doigts pour vos boutons, CTA et autres formulaires. Intégrer des usages spécifiques mobile comme le fait de « slider » de droite à gauche pour visionner différents éléments. Penser à laisser respirer votre site, cela ne dérange pas de scroller surtout si cela aide à la lisibilité des contenus. 

ETAPE 04

Actualisez votre contenu éditorial

01.

Reprenez les bases

Le contenu éditorial, représente l’ensemble des textes 🖋 de votre site web. L’optimisation de votre site passe forcement par le fait de revoir les contenus écrits. Un joli design c’est bien, mais c’est encore mieux quand on arrive à faire passer un message. En premier lieu revenez sur les intentions de votre audience. Que sont-ils venus chercher sur votre site ? Vous pourrez ainsi plus facilement visualisez si vous répondez à l’ensemble des questions de votre communauté

02.

Utilisez les bons mots clés

Appliquez vous à réaliser une recherche 🔍 des meilleurs mots clés pour représenter votre société. Il s’agit des expressions ou termes que les internautes saisiraient sur les moteurs de recherche pour trouver une entreprise qui vous ressemble. Ces termes doivent être utilisés de façon stratégique sur votre site : vos titres, vos paragraphes et vos métadonnées. Attention : on maintient le sens et qualité avant la quantité, c’est fini le far-west des années 2000.

03.

Définissez votre ligne éditoriale et tonalité

En vous concentrant sur vos publics cibles, il est utile d’adapter vos messages 📝 et la manière dont vous formulez vos messages suivant votre style et votre communauté. Cela passe par votre vocabulaire, la ponctuation, le choix des mots, le rythme. Pensez aussi à vos titres, sous titres : de nombreux internautes, apprécient pouvoir grâce à une lecture diagonale, avoir un rapide aperçu de ce que  traite votre contenu. Vos titres, seront un atout si vous savez apporter des réponses à leurs requêtes.

04.

Construisez un maillage sémantique

Le maillage sémantique ou liens internes ⛓ vous permettent de maintenir vos visiteurs sur votre site et contribue à l’amélioration de votre référencement. Votre site parait plus structuré, ces liens vous permettent d’apporter plus de ressources et de valeur ajouté à vos propos. Vous pourrez aussi tisser des partenariats et développer des backlinks (liens vers votre site, depuis des sites partenaires) très utiles pour renforcer votre crédibilité auprès des moteurs de recherche. Cela améliorera le référencement de votre site. 

Il ne faut pas non plus oublier la microcopie ou l’ensemble de ces petits mots,  textes qui composent votre site. Ce terme désigne les éléments comme vos boutons d’appel à l’action ou encore vos formulaires. Pensez à ce que votre microcopie soit conversationnelle pour donner un aspect plus humain à la visite. A titre d’exemple, on préférera au « en savoir plus » , « je veux découvrir vos services ».

ETAPE 05

Améliorer votre référencement SEO

La SERP (Search Engine Results Page) correspond à l’affichage des résultats de recherche d’un internaute sur le web. Elle se compose d’un référencement naturel (SEO) et d’un référencement payant (SEA). Dès aujourd’hui et de manière régulière vous pouvez avoir un impact sur le SEO de votre site. Si vous avez réalisé l’ensemble des points évoqués précédemment sachez d’ores et déjà que votre SEO aura fortement progressé. L’évolution du web design, le travail des contenus, sont autant d’éléments qui amélioreront la performance de votre site. 


Pour aller plus loin il y a de nombreux éléments techniques qui pourront vous aider à passer un cap en terme de SEO. Nous avons choisi de se concentrer sur un sujet : la vitesse.

01.

Choisissez un bon hébergement web

Si à 80% dès cas vous allez partir sur un serveur mutualisé sur un hébergeur français 🇫🇷 de type OVH, sachez que c’est une bonne chose pour démarrer. Mais un serveur mutualisé comme son nom l’indique va regrouper plusieurs sites sur un même serveur, ce qui peut naturellement affaiblir la vitesse de votre site. Un serveur dédié ne contiendra que votre site c’est une solution idéale si vous comptez agréger un plus fort trafic ou de nombreux fichiers à mettre en ligne. Bien sur il faudra aussi regarder la puissance du serveur, le stockage et la bande passante associée. 

02.

Gérez vos plugins/extensions

Quand on créé son site web en partant sur un CMS, on a tendance à vouloir rapidement l’optimiser et ajouter divers fonctionnalités. Vous vous lancez à la course au plugin/extension miracle. Le soucis c’est que plus vous ajoutez de widgets, plugins, et plus la vitesse de votre site en sera réduit. Soyez ainsi vigilant dans le choix des extensions que vous allez installer sur votre site. Sinon on se lance dans le tri 🗑️ ! 

03.

Optimisez, optimisez, optimisez

Optimisez son code CSS / requête HTML / mise en cache / chargement javascript : ces paramètres sont plus ou moins techniques à appréhender, si vous souhaitez pouvoir optimiser ces éléments et que vous avez un site sur WordPress, je vous conseille d’intégrer la solution WP Rocket 🚀 à votre site. Cette solution s’installe très facilement et vous permettra de répondre et d’améliorer sans ressources supplémentaires la vitesse de votre site. 

04.

Stockez en hébergement externe

Stockez vos fichiers lourds 📦 en hébergement externe (pour des vidéos utilisez YouTube ou Vimeo) : vous avez compris mon message, pensez à héberger vos fichiers lourds comme vos vidéos sur des espaces externes (youtube/vimeo) au lieu de les intégrer directement à votre site.

05.

Optimisez vos images

On termine le volet vitesse par l’optimisation de vos fichiers photos 📸. Lorsque le travail a bien été exécuté sur le code de votre site, généralement le poids le plus important de vos pages restent vos images/photos. Pour cela plusieurs outils existent, mais au sein du collectif on utilise principalement Imagify. Vous pouvez l’utiliser depuis leur site, avec une version freemium, ou aller plus loin en téléchargeant l’extension sur votre site wordpress pour gérer l’optimisation de vos images depuis votre bibliothèque média. 

Articles suivants

restaurant social media | Collectif.huge
Restaurant, hôtel : comment utiliser les réseaux sociaux
image de marque | Collectif.huge
Construire sa marque en 4 étapes